Non classé

Sources.list Debian 10

deb http://deb.debian.org/debian buster main
deb-src http://deb.debian.org/debian buster main

deb http://deb.debian.org/debian-security/ buster/updates main
deb-src http://deb.debian.org/debian-security/ buster/updates main

deb http://deb.debian.org/debian buster-updates main
deb-src http://deb.debian.org/debian buster-updates main
www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Commande Rsync

apt-get update && apt-get install rsync
rsync [option] /source /destination
rsync -av /source /destination
-r 	visite récursive des répertoires
-l 	copie les liens symboliques comme liens symboliques
-p 	préserve les permissions
-t 	préserve les dates
-g 	préserve le groupe
-o 	préserve le propriétaire (root uniquement)
-D 	préserve les périphériques (root uniquement)
-a 	mode archivage
-v 	De nombreuses informations sont affichées lors du transfert.
-z 	Compresse le fichier pour un meilleur transfert par le reseau.
–delete 	ATTENTION ! Si le fichier (ou son contenu) n'existe plus dans “source”, il sera supprimé dans “destination”.
www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Pense-bête Stratégies de groupe #CRC17 #C25

GPO (Global Policy Object, Stratégies de groupe)

 

Elles permettent de configurer des restrictions d’utilisation de Windows où des paramètres à appliquer soit sur un ordinateur donné soit sur un compte utilisateur donné.

Une stratégie utilisateur s'applique à l'ouverture de session.
Une stratégie Ordinateur s'applique au démarrage l'ordinateur.

Les stratégies de groupe sont supportées sur Windows 2000, Windows XP Pro, Windows Vista, Windows 2003, Windows 2008, Windows 2012, Windows 2016,  Windows 7, Windows 8 ,8.1 et Windows 10

Après avoir créé une stratégie de groupe, elle peut être liée à un site AD, à un domaine ou à une unité d’organisation (UO).

Il est donc possible d’agir sur:

  • La redirection de certains répertoires et leurs contenus.
  • Le déploiement de logiciels : Une automatisation complète de l’installation des programmes sur les postes clients.
  • L’application des paramètres de sécurité.
  • L’application de scripts.
  • L’application d’une modification de l’interface utilisateur
  • L’application d’une modification des programmes intégrés à Windows.

GPMC est un outil qui va vous aider pour:

  • faciliter l’utilisation des GPO
  • l’importation et l’exportation ainsi que le copier/coller des objets de stratégie de groupe.
  • la sauvegarde et la restauration des objets de stratégie de groupe
  • l’utilisation de scripts pour les tâches associées aux stratégies de groupe
  • générer des rapports
  • avoir une vue global des objets liées aux stratégies de groupe

Lorsqu’une GPO est définit, les paramétrages de cette dernière sont stockés dans la base de registre dans les branches suivantes :

  • HKEY_CURRENT_USER\Software\Policies\Microsoft
  • HKEY_CURRENT_USER\Software\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Policies
  • HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Policies\Microsoft
  • HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Policies

Il est possible de forcer l’application des GPO manuellement avec la commande

  • gpupdate
gpupdate /Force

Il est possible de visualiser l’application effective des GPO manuellement avec la commande

  • gpresult
gpresult [/s <Computer> [/u [<Domain>\]<UserName> [/p [<Password>]]]] [/user [<TargetDomain>\]<TargetUser>] [/scope {user | computer}]  [/r | /v | /z] [[/x | /h] <FileName> [/f]] 

sources:http://technet.microsoft.com

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Prérequis pour Installation AD #GMSI CRC17 C25

 

ATTENTION toutes les installations se réalisent sur des partitions NTFS et il est recommandé de faire au moins 2 partitions (volumes logiques)

 

Fuseau horaire réglé

Le nom du serveur doit être défini sérieusement pendent l’installation car il est définitif.

IP fixe et masque configuré.

La passerelle pour un accès aux mises à jour doit être configurée au préalable.

L’installation du service DNS est prise en charge par Active Directory (AD)

  • Pré-requis Matériel Install AD ?

1Go de disponible sur son disque dur est conseillé.

  • Pré-requis Logiciel ?

Mettre le dossier « Sysvol » sur la 2eme partition, car ce dossier va contenir les GPO, scripts.. et la totalité des programmes déployés à partir de  votre serveur.

Le Protocole TCP/IP doit être parfaitement opérationnel sur le système car tout AD repose sur DNS.

  • Autres ?

Un second compte « Administrateur »dédié à la gestion d’AD est aussi fortement conseillé.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Introduction à Apache et Sécurisation de votre accés Web #GMSI19 R

-- Download Introduction à Apache et Sécurisation de votre accés Web #GMSI19 R as PDF --

Pour notre TD : Attention (Adapter en fonction de la version du Debian)

Pour une version 9.X de Debian prendre la ISO du DVD1 pour avoir l’interface graphique de base afin de pouvoir paramétrer le navigateur et pouvoir traverser le proxy du Cesi.

Installer nano
apt-get install nano

Sources.list a modifier pour une 9.X
deb http://deb.debian.org/debian stretch main
deb-src http://deb.debian.org/debian stretch main

deb http://deb.debian.org/debian-security/ stretch/updates main
deb-src http://deb.debian.org/debian-security/ stretch/updates main

deb http://deb.debian.org/debian stretch-updates main
deb-src http://deb.debian.org/debian stretch-updates main
deb http://deb.debian.org/debian stretch main contrib non-free
deb-src http://deb.debian.org/debian stretch main contrib non-free

deb http://deb.debian.org/debian-security/ stretch/updates main contrib non-free
deb-src http://deb.debian.org/debian-security/ stretch/updates main contrib non-free

deb http://deb.debian.org/debian stretch-updates main contrib non-free
deb-src http://deb.debian.org/debian stretch-updates main contrib non-free

Charger les modifs du sources.list
apt-get update

Mise en place EtcKeeper
apt-get install etckeeper

Outils pour surveiller votre serveur WEB

Installez htop (plus sympa que top)
apt-get install htop

Capture d’écran 2015-02-11 à 16.44.06

install pour la suite des différents TD
apt-get install mysql-client mysql-server openssl rkhunter binutils clamav

 

Install pour la suite des différents TD
apt-get install apache2 apache2.2-common apache2-doc apache2-mpm-worker libapache2-mod-fastcgi php5-fpm php-apc apache2-utils libexpat1 ssl-cert php5 php5-common php5-gd php5-mysql php5-imap php5-cli php5-cgi libapache2-mod-fcgid apache2-suexec php-pear php-auth php5-mcrypt mcrypt php5-imagick imagemagick libapache2-mod-python php5-curl php5-intl  php5-pspell php5-recode php5-snmp php5-sqlite php5-tidy php5-xmlrpc php5-xsl

 

Installer Glances
apt-get install glances

####pour lancer glances#####
glances

Capture d’écran 2015-02-11 à 17.32.39

Apache est un serveur http libre, c’est un des serveurs http les plus utilisé sur Internet

Part de Marché Serveur Web 2017

Apache est conçu pour prendre en charge de nombreux modules lui donnant des fonctionnalités supplémentaires : interprétation du langage Perl, PHP, Python et Ruby, serveur proxy, Common Gateway Interface, Server Side Includes, réécriture d’URL, négociation de contenu, protocoles de communication additionnels, etc. Néanmoins, il est à noter que l’existence de nombreux modules Apache complexifie la configuration du serveur web. En effet, les bonnes pratiques recommandent de ne charger que les modules utiles : de nombreuses failles de sécurité affectant uniquement les modules d’Apache sont régulièrement découvertes.

On trouvera une documentation complète sur apache (en anglais) sur le site suivant :
http://httpd.apache.org/docs/.

Redémarrer Apache
 service apache2 restart
#######ou##############
/etc/init.d/apache2 restart

Tester la syntaxe pour éviter de planter Apache
apache2ctl -t
#en prod évite de planter Apache si erreur de Syntaxe

Redémarre Apache en Prod sans perturber les visiteurs
apache2ctl graceful

Vérifier que apache tourne
ps -ef|grep apache

INFO IMPORTANTE
Pour simuler des noms de domaine pensez à modifier le fichier hosts de votre poste client

 

La configuration globale d’apache s’effectue par modification du fichier de configuration /etc/apache2/apache2.conf.

Hôtes Virtuels

Cette méthode est la plus utilisée et la plus conseillée. Elle tend même à devenir un standard. Il s’agit simplement d’associer plusieurs noms DNS à une seule adresse IP.

dans /etc/apache2/sites-available se trouve un fichier nommé default…

il ressemble a ceci:

Exemple de Virtualhost
<VirtualHost *:80>
	ServerAdmin votre-mail@monsite1.fr
	ServerName monsite1.fr
	ServerAlias www.monsite1.fr
	
	DocumentRoot /var/www/monsite1
	<Directory />
		Options FollowSymLinks
		AllowOverride None
	</Directory>
	<Directory /var/www/monsite1>
		Options Indexes FollowSymLinks MultiViews
		AllowOverride None
		Order allow,deny
		allow from all
	</Directory>

	ScriptAlias /cgi-bin/ /usr/lib/cgi-bin/
	<Directory "/usr/lib/cgi-bin">
		AllowOverride None
		Options +ExecCGI -MultiViews +SymLinksIfOwnerMatch
		Order allow,deny
		Allow from all
	</Directory>

	ErrorLog /var/log/apache2/error.log

	# Possible values include: debug, info, notice, warn, error, crit,
	# alert, emerg.
	LogLevel warn

	CustomLog /var/log/apache2/access.log combined

    Alias /doc/ "/usr/share/doc/"
    <Directory "/usr/share/doc/">
        Options Indexes MultiViews FollowSymLinks
        AllowOverride None
        Order deny,allow
        Deny from all
        Allow from 127.0.0.0/255.0.0.0 ::1/128
    </Directory>

</VirtualHost>

Ceci fait, enregistrez le fichier sous le nom monsite1.conf puis modifiez-le en mettant cette fois monsite2 à la place de monsite1, puis ré-enregistrez sous le nom de monsite2.conf.

Pour terminer, il vous suffit de créer des liens des deux fichiers nouvellement créés dans le sites-available à l’aide d’un script des fichiers créés auparavant dans le dossier /etc/apache2/sites-enabled. Pour ce faire, une commande a été faite spécialement :

créer les liens dans sites-available
a2ensite monsite1.conf
a2ensite monsite2.conf

etc..

Rédémarrer ensuite les services comme vu au dessus ..

Par exemple pour vérifier les dernières IP qui ont visité votre site web vous pouvez faire un petit tail

 

Et Voila !!!!!!!!!

 

Un version plus user friendly ici avec Webmin

Installation de Webmin

Install de Webmin

dpkg -i webmin_de la version que tu as_all.deb
######ensuite#######
#####Corrigez les erreurs avec####
apt-get install -f

Apache dans Webmin

 

 

Pour aller plus loin :

 

Sécuriser Apache et son serveur

Tout d’abord Retour sur SSH qui va permettre d’accéder à votre serveur pour l’administrer. Merci a Alsacreation pour la personnalisation des scripts..

Configuration SSH

Afin de sécuriser l’accès SSH au serveur, éditons le fichier /etc/ssh/sshd_config. Nous allons changer le port de connexion par défaut pour éviter quelques attaques par bruteforce sur le port 22, qui est bien connu pour héberger ce service. N’oubliez pas de préciser ce nouveau port (dans Putty ou en ligne de commande ssh sous Linux) à la prochaine connexion.

vi /etc/ssh/sshd_config

Port 2222                  # Changer le port par défaut
PermitRootLogin no         # Ne pas permettre de login en root
Protocol 2                 # Protocole v2
AllowUsers dew             # N'autoriser qu'un utilisateur précis

Redémarrez le service SSH après ces modifications :

/etc/init.d/ssh restart

Alerte login Root

Vous pouvez éditer le fichier /root/.bashrc qui est exécuté au démarrage d’une sesion root pour envoyer un e-mail de notification. De cette façon, vous serez prévenu lorsqu’un login est effectué.

vi /root/.bashrc

Ajoutez la ligne (en modifiant l’adresse e-mail de destination) :

echo 'Accès Shell Root le ' `date` `who` | mail -s `hostname` Shell Root de `who | cut -d"(" -f2 | cut -d")" -f1` monitoring@test.com

Profitons-en pour un peu de personnalisation esthétique avec ces lignes :

alias ls='ls $LS_OPTIONS --color=auto'
alias ll='ls $LS_OPTIONS -al --color=auto'
alias vi='vim'

 Mise en place d’un Firewall (source alsacreations)

vi /etc/init.d/firewall

#!/bin/sh

# Vider les tables actuelles
iptables -t filter -F

# Vider les règles personnelles
iptables -t filter -X

# Interdire toute connexion entrante et sortante
iptables -t filter -P INPUT DROP
iptables -t filter -P FORWARD DROP
iptables -t filter -P OUTPUT DROP

# ---

# Ne pas casser les connexions etablies
iptables -A INPUT -m state --state RELATED,ESTABLISHED -j ACCEPT
iptables -A OUTPUT -m state --state RELATED,ESTABLISHED -j ACCEPT

# Autoriser loopback
iptables -t filter -A INPUT -i lo -j ACCEPT
iptables -t filter -A OUTPUT -o lo -j ACCEPT

# ICMP (Ping)
iptables -t filter -A INPUT -p icmp -j ACCEPT
iptables -t filter -A OUTPUT -p icmp -j ACCEPT

# ---

# SSH In
iptables -t filter -A INPUT -p tcp --dport 2222 -j ACCEPT

# SSH Out
iptables -t filter -A OUTPUT -p tcp --dport 2222 -j ACCEPT

# DNS In/Out
iptables -t filter -A OUTPUT -p tcp --dport 53 -j ACCEPT
iptables -t filter -A OUTPUT -p udp --dport 53 -j ACCEPT
iptables -t filter -A INPUT -p tcp --dport 53 -j ACCEPT
iptables -t filter -A INPUT -p udp --dport 53 -j ACCEPT

# NTP Out
iptables -t filter -A OUTPUT -p udp --dport 123 -j ACCEPT

Si vous hébergez un sevreur web (Apache) :

# HTTP + HTTPS Out
iptables -t filter -A OUTPUT -p tcp --dport 80 -j ACCEPT
iptables -t filter -A OUTPUT -p tcp --dport 443 -j ACCEPT

# HTTP + HTTPS In
iptables -t filter -A INPUT -p tcp --dport 80 -j ACCEPT
iptables -t filter -A INPUT -p tcp --dport 443 -j ACCEPT
iptables -t filter -A INPUT -p tcp --dport 8443 -j ACCEPT

Si vous hébergez un serveur FTP :

# FTP Out
iptables -t filter -A OUTPUT -p tcp --dport 20:21 -j ACCEPT

# FTP In
modprobe ip_conntrack_ftp # ligne facultative avec les serveurs OVH
iptables -t filter -A INPUT -p tcp --dport 20:21 -j ACCEPT
iptables -t filter -A INPUT -m state --state ESTABLISHED,RELATED -j ACCEPT

Si vous hébergez un serveur de mail avec SMTP, POP3 et IMAP :

# Mail SMTP:25
iptables -t filter -A INPUT -p tcp --dport 25 -j ACCEPT
iptables -t filter -A OUTPUT -p tcp --dport 25 -j ACCEPT

# Mail POP3:110
iptables -t filter -A INPUT -p tcp --dport 110 -j ACCEPT
iptables -t filter -A OUTPUT -p tcp --dport 110 -j ACCEPT

# Mail IMAP:143
iptables -t filter -A INPUT -p tcp --dport 143 -j ACCEPT
iptables -t filter -A OUTPUT -p tcp --dport 143 -j ACCEPT

# Mail POP3S:995
iptables -t filter -A INPUT -p tcp --dport 995 -j ACCEPT
iptables -t filter -A OUTPUT -p tcp --dport 995 -j ACCEPT

N’oubliez pas de tester vos régles !!! Exemples, elles pourraient vous empêcher d’accéder à votre accés ssh si elles sont trop restrictives.

N’oubliez pas non plus de redémarrer le sevice firewall aprés les modifs..

######################################################################

IPtables / Netfilter

IPtables (associé à Netfilter) est un des meilleurs firewalls pour Linux, et certainement le plus répandu. Vous pourrez trouver de nombreux scripts de configuration à son sujet. En voici un, à adapter à votre configuration. A tout instant, utilisez la commande iptables -L -v pour lister les règles en place.

Celles-ci portent sur 3 chaînes : INPUT (en entrée), FORWARD (dans le cas d’un routage réseau) et OUPUT (en sortie). Les actions à entreprendre sont ACCEPT (accepter le paquet), DROP (le jeter), QUEUE et RETURN.

Arguments utilisés :

  • i : interface d’entrée (input)
  • i : interface de sortie (output)
  • t : table (par défaut filter contenant les chaînes INPUT, FORWARD, OUTPUT)
  • j : règle à appliquer (Jump)
  • A : ajoute la règle à la fin de la chaîne (Append)
  • I : insère la règle au début de la chaîne (Insert)
  • R : remplace une règle dans la chaîne (Replace)
  • D : efface une règle (Delete)
  • F : efface toutes les règles (Flush)
  • X : efface la chaîne
  • P : règle par défaut (Policy)
  • lo : localhost (ou 127.0.0.1, machine locale)

######################################################################

Fail2ban

Fail2ban est un script surveillant les accès réseau grâce aux logs des serveurs. Lorsqu’il détecte des erreurs d’authentification répétées, il prend des contre-mesures en bannissant l’adresse IP grâce à iptables. Cela permet d’éviter nombre d’attaques bruteforce et/ou par dictionnaire.

Installation

apt-get install fail2ban

Configuration

vi /etc/fail2ban/fail2ban.conf

loglevel
Niveau de détail des logs (défaut 3)
logtarget = /var/log/fail2ban.log
Chemin vers le fichier de log (description des actions entreprises par fail2ban)

Les services à monitorer sont stockés dans jail.conf. Il est recommandé d’en effectuer une copie nommée jail.local qui sera automatiquement utilisée à la place du fichier exemple.

cp /etc/fail2ban/jail.conf /etc/fail2ban/jail.local

vi /etc/fail2ban/jail.local

Quelques paramètres globaux :

ignoreip = 127.0.0.1
Liste des adresses IP de confiance à ignorer par fail2ban
bantime = 600
Temps de ban en secondes
maxretry = 3
Nombre d’essais autorisés pour une connexion avant d’être banni
destmail monitoring@test.com
Adresse e-mail destinataire des notifications
action
Action à entreprendre en cas de détection positive (voir dans /etc/fail2ban/action.d/)

Chaque section possède ses propres paramètres qui prennent le pas sur les globaux s’ils sont mentionnés :

enabled
Monitoring activé (true) ou non (false)
maxretry, bantime, ignoreip, destmail
Voir ci-dessus
port
Port IP concerné
logpath
Fichier de log à analyser pour détecter des anomalies
filter
Filtre utilisé pour l’analyser du log

Les filtres par défaut sont stockés dans /etc/fail2ban/filter.d. Ils contiennent en général une instruction failregex suivie d’une expression régulière matchant la détection d’une authentification erronée. Par exemple pour le service Courier :

failregex = LOGIN FAILED, ip=[<HOST>]$

Note : Celle-ci peut être précisée directement dans jail.local à la section appropriée pour prendre le pas sur la directive filter.

Modifiez les ports le cas échéant dans la section ssh si vous avez suivi la recommandation ci-dessus…

enabled = true
port    = 2222

Après modification de la configuration, n’oubliez pas de redémarrer fail2ban : /etc/init.d/fail2ban restart

Rkhunter

Rootkit Hunter

Rootkit Hunter est un programme de détection de rootkits. Vous pouvez l’installer grâce à :

apt-get install rkhunter

Il procédera à des détections journalières anti-rootkits et enverra des notifications par e-mail si nécessaire. Il est conseillé de l’installer très tôt car il calcule l’empreinte MD5 des programmes installés afin de détecter d’éventuels changements. Editez /etc/default/rkhunter pour indiquer l’adresse de notification et l’exécution journalière :

vi /etc/default/rkhunter

REPORT_EMAIL="monitoring@test.com"
CRON_DAILY_RUN="yes"

En cas de fausses détections positives sur des répertoires ou fichiers existants et sains, éditez /etc/rkhunter.conf pour les ajouter à la liste des éléments autorisés.

vi /etc/rkhunter.conf

ALLOWHIDDENDIR=/dev/.udev
ALLOWHIDDENDIR=/dev/.static

Vous pouvez également utiliser chkrootkit qui est un équivalent.

Empêcher l’accès aux sous dossiers

Bloquer l’accès à PhpMyAdmin par exemple.

Sur un reverse proxy

/etc/apache2/apache2.conf
RewriteCond %{THE_REQUEST} /phpmyadmin/
RewriteRule ^.*$ - [G,L]

Via le .htaccess

Renvoie un code 403.

RewriteRule ^phpMyAdmin - [F]

Empêcher l’accès à la racine de apache

/etc/apache2/sites-available/default
et /etc/apache2/sites-available/default-ssl
<Directory /var/www/>
                Options -Indexes FollowSymLinks MultiViews
                AllowOverride All
                Order allow,deny
                deny from all
</Directory>

Désactiver le listage des répertoires

Changer « Indexes » en « -Indexes ».

/etc/apache2/sites-available/default
/etc/apache2/sites-available/default-ssl
et les configurations des vhosts

Attribuer les permissions correctement

cd /var/www
chown www-monsite:www-monsite -R *
find . -type f -exec chmod 644 {} \;
find . -type d -exec chmod 755 {} \;

installer wordpress
apt-get install wordpress curl mysql-server

Créer le site
# nano /etc/apache2/sites-available/wp

Ajouter ceci au fichier wp
Alias /wp/wp-content /var/lib/wordpress/wp-content
        Alias /wp /usr/share/wordpress
        <Directory /usr/share/wordpress>
            Options FollowSymLinks
            AllowOverride Limit Options FileInfo
            DirectoryIndex index.php
            Order allow,deny
            Allow from all
        </Directory>
        <Directory /var/lib/wordpress/wp-content>
            Options FollowSymLinks
            Order allow,deny
            Allow from all
        </Directory>

rendre actif le site
a2ensite wp

relancer le service
service apache2 reload
#####ou#####@
service apache2 restart

creer le fichier config-dev.php
nano /etc/wordpress/config-dev.php

ajouter ce code au fichier
<?php
define('DB_NAME', 'wordpress');
define('DB_USER', 'wordpress');
define('DB_PASSWORD', 'password');
define('DB_HOST', 'localhost');
define('WP_CONTENT_DIR', '/var/lib/wordpress/wp-content');
?>

creer un fichier de config pour sql
nano ~/wp.sql

adapter pour le fichier
CREATE DATABASE wordpress;
GRANT SELECT,INSERT,UPDATE,DELETE,CREATE,DROP,ALTER
ON wordpress.*
TO wordpress@localhost
IDENTIFIED BY 'password';
FLUSH PRIVILEGES;

créer la base
cat ~/wp.sql | mysql --defaults-extra-file=/etc/mysql/debian.cnf

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Migration Serveur de Fichier avec ROBOCOPY #2012

TD RISR C8 TD Maquettage Wood

Migration de serveur de fichier avec Robocopy

Le principe consiste à faire un miroir de l’arborescence afin de déplacer le service de fichiers à d’un serveur à un autre. En environnement de production, il est préférable de respecter les étapes ci-dessous.

Pour réaliser cette migration, il est nécessaire d’utiliser la commande robocopy.

Pour les versions plus récentes (Windows Server 2003 R2 / 2008 / 2008 R2 / 2012 et 2012 R2), Robocopy est déjà intégré.

Etape 1:

Le répertoire partagé est actuellement sur le serveur A. Il faut le migrer vers le serveur B. L’objectif est de ne pas stopper l’environnement de production pour les utilisateurs.

Ce premier script permettra de copier l’intégralité des données actuelles du volume vers le serveur B. Les permissions NTFS sont prises en compte.

Pour celà, la migration du serveur A vers le serveur B va s’effectuer via un script bat. Le script va copier l’arborescence sur le serveur B dans un partage de fichiers opérationnel. Le partage du serveur A est toujours celui utilisé par les utilisateurs.

robocopy "\\serveursource\share" "\\serveurcible\share" /mir /sec

La commande robocopy prend pour paramètre la cible source et la cible destinataire.

/MIR : La commande permet de copier les nouveaux fichiers du serveur actuel vers le nouveau. Les fichiers supprimés sur l’actuel sont aussi supprimés vers le nouveau.

/SEC : La commande sec permet de prendre en compte le changement des permissions NTFS appliqués aux différents fichiers / répertoires.

 

Etape 2:

L’exécution du 2e script a pour objectif de copier toutes les modifications qui seront apportées entre la date à laquelle la copie principale cf.Etape 1) a été effectuée ET la date à laquelle la migration finale sera effective.

Comme de nouveaux fichiers seront crées (ou supprimés), il est nécessaire de les copier avant mise en production. La commande suivante va permettre d’appliquer la copie de façon récursive toutes les x minutes.

robocopy "\\serveursource\share" "\\serveurcible\share" /mir /sec /mot:x

x permet de choisir l’intervalle de temps entre chaque synchronisation.

ATTENTION : Les droits NTFS ne sont pas mis à jour. Seuls les attributs principaux des fichiers sont pris en compte. C’est la raison pour laquelle il faut exécuter un script dans l’étape 3.

Etape 3:

Enfin, le script suivant sera exécuté lors de la migration définitive du partage de fichiers. Cette opération peut s’exécuter durant une période hors production.

robocopy "\\serveursource\share" "\\serveurcible\share" /mir /sec

Le script ci-dessus va effectuer la migration du serveur A vers le serveur B en prenant en compte les droits utilisateurs et les permissions NTFS.

 

Article réalisé par :

Briquet Romain (RISRC8)
Chamou Abdel-Malik (RISRC8)
Lambert Jérémy (RISRC8)

 

N’hésitez pas à laisser vos commentaires ou remarques au sujet de cet article.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Sources.list Debian 8.X #CRC16 #C24

Avant de débuter vos TD’s avec Debian Jessie

 

sources.list
deb http://httpredir.debian.org/debian jessie main
deb-src http://httpredir.debian.org/debian jessie main

deb http://httpredir.debian.org/debian jessie-updates main
deb-src http://httpredir.debian.org/debian jessie-updates main

deb http://security.debian.org/ jessie/updates main
deb-src http://security.debian.org/ jessie/updates main
deb http://httpredir.debian.org/debian jessie main contrib non-free
deb-src http://httpredir.debian.org/debian jessie main contrib non-free

deb http://httpredir.debian.org/debian jessie-updates main contrib non-free
deb-src http://httpredir.debian.org/debian jessie-updates main contrib non-free

deb http://security.debian.org/ jessie/updates main contrib non-free
deb-src http://security.debian.org/ jessie/updates main contrib non-free

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les indispensables de l’Admin système sous Debian #Rappels

-- Download Les indispensables de l'Admin système sous Debian #Rappels as PDF --

top

Ceci n’est pas un cours mais un petit “TIPS” pour vous aider à vous remettre dans le bain..

 Créer un fichier vide

touch le-nom-du-fichier

touch -t le-nom-du-fichier (-t utilise la date indiquée plutôt que la date actuelle)

 Modifier la permission d’un fichier ou dossier

chmod 755 le-nom-du-dossier-ou-fichier

chmod -R 755 le-nom-du-dossier (Modifie récursivement les autorisations des dossiers et leurs contenus)

Modifier le propriétaire d’un fichier ou Dossier

chown proprietaire le-nom-du-dossier-ou-fichier

chown -R proprietaire le-nom-du-dossier (Modifie récursivement l’appartenance des répertoires et leurs contenus)

Gestion des comptes utilisateurs

  • su
    sudo
  • adduser
  • useradd
Redémarrer un service sous Debian

/etc/init.d/lenomduservice start , stop

Editer un fichier sous debian

Sous Unix, et en particulier sous Linux, la configuration du système et des programmes se fait très souvent en éditant des fichiers textes qui contiennent des paramètres de configuration. Ces paramètres de configuration suivent une certaine syntaxe, différente pour chaque programme, et que l’utilisateur doit connaître. Généralement, il y a une instruction de configuration par ligne de texte. Le système ou le programme va alors lire son ou ses fichier(s) de configuration et s’adapter à la configuration demandée.

Presque tous les programmes et systèmes Unix sont conçus avec une règle qui dit qu’il ne tient pas compte des lignes du fichier de configuration qui commencent par un certain caractère (souvent #). L’utilisateur peut alors mettre des lignes de commentaires dans le fichier de configuration en commençant ces lignes par le caractère particulier. Il peut aussi facilement activer ou désactiver une ligne du fichier de configuration en enlevant ou en ajoutant le caractère particulier au début de la ligne. Le fait de désactiver ainsi une ligne de configuration se dit « commenter une ligne » et le fait d’activer ainsi une ligne de configuration se dit « décommenter une ligne ». Ces expressions seront régulièrement utilisées dans la suite de cette formation.

vi /etc/nom-du-fichier-a-editer  (Editeur incontournable sur un système unix/linux)

gedit  /etc/nom-du-fichier-a-editer (Editeur sous Gnome)

kedit /etc/nom-du-fichier-a-editer (Editeur sous KDE)

vim /etc/nom-du-fichier-a-editer (Version améliorer de vi mais à installer)

emacs /etc/nom-du-fichier-a-editer (Pour les puristes)

Changer son ip sous Debian

gedit /etc/network/interfaces

En statique :
auto eth0
iface eth0 inet static
address 192.168.0.7
netmask 255.255.255.0
gateway 192.168.0.254

En client DHCP :
auto eth0
allow-hotplug eth0
iface eth0 inet dhcp

Redémarrer les services réseau :
/etc/init.d/networking restart

 

Vider le cache DNS  (Client)

Il suffit simplement de relancer le deamon NSCD :

/etc/init.d/nscd restart

Si cela ne marche pas, vous devez installer le paquet « nscd »

apt-get install nscd

Changer le nom d’hôte de votre Debian

Editez le fichier /etc/hostname

gedit /etc/hostname

 Redémarrer le service hostname

/etc/init.d/hostname.sh

Testez votre modification en utilisant les commandes

hostname

hostname -f

Affiche l’état de tout les processus en cours

ps -e

Affiche les informations mise à jour périodiquement sur les processus, l’utilisation de la mémoire, du CPU.

top

Plus complet regardez ceci : http://www.tontonfred.net/blog/?p=865

Déport d’affichage par SSH

SSH possède une fonction de déport d’affichage. Il faut que le serveur SSH distant ait autorisé cette fonction.

ssh -X login@serveur.exemple.org

 

 La programmation de tâches

Exécuter un commande périodiquement

La cron est un programme (installé par défaut) qui est chargé de lancer d’autres programmes de manière périodique et automatique. Chaque utilisateur peut définir avec sa crontab les programmes qu’il veut lancer périodiquement. Il lui suffit d’éditer sa cron et de définir la commande et sa périodicité d’exécution.

Par exemple, je veux que mon ordinateur me réveille tous les matins à 7h12 en jouant un mp3. J’édite ma crontab :

% crontab -e

Je me retrouve alors dans vim avec un fichier vide. J’ajoute la ligne :

12 7 * * * music123 ~/music/fichier.mp3

J’enregistre et je quitte ; les changements sont alors automatiquement pris en compte par le système.

Explications :

  1. Les 5 premiers ensembles de caractères séparés par des espaces (ici, 12 7 * * *) définissent la fréquence. Dans l’ordre, on trouve :
    • les minutes,
    • les heures,
    • le jour du mois,
    • le mois,
    • le jour de la semaine (sachant que Lundi vaut 1, Mardi vaut 2, etc.).

    Pour exécuter une commande chaque jour à 7h12, on fixe donc le champ minute à 12, le champ heure à 7, puis on met des étoiles dans les autres champs pour dire qu’il faut que ce soit exécuté tous les jours dans le mois, tous les mois et tous les jours de la semaine.

  2. Enfin, on trouve la commande à exécuter : (ici, music123 ~/music/fichier.mp3).

Quand la cron lance un programme, elle envoie par mail à l’utilisateur le texte que ce programme écrirait sur la console s’il était lancé à la main ; sauf si le programme n’a rien écrit. Pour éviter de recevoir un mail tous les matins qui me dit qu’il a bien joué mon fichier mp3, je modifie l’entrée dans la cron en renvoyant la sortie texte du programme vers /dev/null :

12 7 * * * music123 ~/music/fichier.mp3 1>/dev/null 2>&1

Autre exemple : j’ai une connexion permanente à Internet et je veux aussi que fetchmail aille chercher mes mails tous les quarts d’heure. J’édite ma cron et je rajoute la ligne suivante :

*/15 * * * * fetchmail –silent

Explications :

  1. Les 5 premiers ensembles de caractères */15 * * * * définissent la fréquence « toutes les quinze minutes ».
  2. J’exécute fetchmail avec l’option –silent qui n’écrit dans sa sortie que les messages d’erreur ; comme ça, je ne recevrais un mail que quand le rappatriement des mails se passe mal.

Exécuter une commande à une date donnée

Par exemple, pour exécuter les commandes date puis df -h le 28 septembre 2008 à midi 42, tapez :

% at 12:42 28.09.2008

Vous voyez alors apparaître le prompt du programme at pour taper les commandes :

at> date

at> df -h

Une fois que vous avez fini de taper les commandes, utilisez la combinaison de touches Ctrl+d. Le résultat de la série de commandes, appelée job, vous sera envoyé par mail juste après leur exécution.

Pour voir la liste des jobs en attente, utilisez la commande atq. Pour annuler un job, tapez atrm numéro_du_job.

Surveiller les connexions réseau du serveur “Humour”

  • netstat -laeptu
  • netstat -taupe
  • netstat -nao
www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les bases de la programmation shell #Bigboss

Les Conditions  :le if (Si)

if [ test ] #####Si test de la variable
then        ######Alors 
        echo "C'est vrai"  ####Renvoi si c'est Vrai
 fi     #### Il délimite la fin du Si seulement si le Vrai est vérifié

 

ATTENTION au espaces a l’intérieur des crochets …

Petit test :

#!/bin/bash

nom="RAREC3"

if [ $nom = "RAREC3" ]
then
        echo "Les meilleurs sont les RARE C3!"
fi

Avec 2 variables

#!/bin/bash

nom1="RAREC3"
nom2="RAREC3"

if [ $nom1 = $nom2 ]
then
        echo "Vive les RARE !"
fi

Quand la condition n’est pas remplie on fait comme ceci :

if [ test ]                  ###SI
then                         ####Alors
        echo "C'est vrai"    
else                         ####Sinon
        echo "C'est faux"
fi
#!/bin/bash

nom="RAREC3"

if [ $nom = "RAREC3" ]
then
        echo "Vive les RAREC3!"
else
        echo "Dégages t'es pas un RAREC3 !"
fi

On peut charger la variable comme ca pour tester… :

#!/bin/bash

if [ $1 = "RAREC3" ]
then
        echo "Vive les RAREC3!"
else
        echo "Dégages t'es pas un RAREC3 !"
fi
./monscript RAREC3      ###### pour tester
./monscript autre chose    ###### la il fera le sinon

On peut ensuite faire comme ca :

#!/bin/bash

if [ $1 = "RAREC3" ]
then
        echo "Vive les RAREC3!"
elif [ $1 = "Tontonfred" ]
then
        echo "Hello Tontonfred"
elif [ $1 = "RAREC4" ]
then
        echo "Alors les nouveaux ca va ?"
else
        echo "Z'êtes pas du CESI bye!"
fi

Utilisons maintenant les TESTS

Il est possible d’effectuer trois types de tests différents en bash :

  • des tests sur des chaînes de caractères ;
  • des tests sur des nombres ;
  • des tests sur des fichiers.

Tests sur les Chaines de caractères:

Condition Signification
$chaine1 = $chaine2 Vérifie si les deux chaînes sont identiques. Notez que bash est sensible à la casse : « b » est donc différent de « B ».
Il est aussi possible d’écrire « == » pour les habitués du langage C.
$chaine1 != $chaine2 Vérifie si les deux chaînes sont différentes.
-z $chaine Vérifie si la chaîne est vide.
-n $chaine Vérifie si la chaîne est non vide.
#!/bin/bash

if [ -z $1 ]
then
        echo "Pas de paramètre"
else
        echo "Paramètre présent"
fi

Test sur les Nombres:

Condition Signification
$num1 -eq $num2 Vérifie si les nombres sont égaux (equal). À ne pas confondre avec le « = » qui, lui, compare deux chaînes de caractères.
$num1 -ne $num2 Vérifie si les nombres sont différents (non equal).
Encore une fois, ne confondez pas avec « != » qui est censé être utilisé sur des chaînes de caractères.
$num1 -lt $num2 Vérifie si num1 est inférieur ( < ) à num2 (lower than).
$num1 -le $num2 Vérifie si num1 est inférieur ou égal ( <= ) à num2 (lower or equal).
$num1 -gt $num2 Vérifie si num1 est supérieur ( > ) à num2 (greater than).
$num1 -ge $num2 Vérifie si num1 est supérieur ou égal ( >= ) à num2 (greater or equal).
#!/bin/bash

if [ $1 -ge 20 ]
then
        echo "Vous avez envoyé 20 ou plus"
else
        echo "Vous avez envoyé moins de 20"
fi

Test sur les fichiers:

-e $nomfichier Vérifie si le fichier existe.
-d $nomfichier Vérifie si le fichier est un répertoire. N’oubliez pas que sous Linux, tout est considéré comme un fichier, même un répertoire !
-f $nomfichier Vérifie si le fichier est un… fichier. Un vrai fichier cette fois, pas un dossier.
-L $nomfichier Vérifie si le fichier est un lien symbolique (raccourci).
-r $nomfichier Vérifie si le fichier est lisible (r).
-w $nomfichier Vérifie si le fichier est modifiable (w).
-x $nomfichier Vérifie si le fichier est exécutable (x).
$fichier1 -nt $fichier2 Vérifie si fichier1 est plus récent que fichier2 (newer than).
$fichier1 -ot $fichier2 Vérifie si fichier1 est plus vieux que fichier2 (older than).

#!/bin/bash

read -p 'Entrez un répertoire : ' repertoire

if [ -d $repertoire ]
then
        echo "Bien, vous avez compris ce que j'ai dit !"
else
        echo "Vous n'avez rien compris..."
fi

Recap plus infos complémentaires:

Tests sur les fichiers/répertoires

Voici une liste des tests possibles sur les fichiers et/ou répertoires :

  • “-e fichier” : vrai si le fichier/répertoire existe.
  • “-s fichier” : vrai si le fichier à une taille supérieure à 0.
  • “-r fichier” : vrai si le fichier/répertoire est accessible en lecture.
  • “-w fichier” : vrai si le fichier/répertoire est accessible en écriture.
  • “-x fichier” : vrai si le fichier est exécutable ou si le répertoire est accessible.
  • “-O fichier” : vrai si le fichier/répertoire appartient à l’utilisateur.
  • “-G fichier” : vrai si le fichier/répertoire appartient au groupe de l’utilisateur.
  • “-b nom” : vrai si nom représente un périphérique (pseudo-fichier) de type bloc (disques et partitions de disques généralement).
  • “-c nom” : vrai si nom représente un périphérique (pseudo-fichier) de type caractère (terminaux, modems et port parallèles par exemple).
  • “-d nom” : vrai si nom représente un répertoire.
  • “-f nom” : vrai si nom représente un fichier.
  • “-L nom” : vrai si nom représente un lien symbolique.
  • “-p nom” : vrai si nom représente un tube nommé.
  • “fichier1 -nt fichier2” : vrai si les deux fichiers existent et si fichier1 est plus récent que fichier2.
  • “fichier1 -ot fichier2” : vrai si les deux fichiers existent et si fichier1 est plus ancien que fichier2.
  • “fichier1 -ef fichier2” : vrai si les deux fichiers représentent un seul et même fichier.
Tests sur les entiers
  • “entier1 -eq entier2” : vrai si entier1 est égal à entier2.
  • “entier1 -ge entier2” : vrai si entier1 est supérieur ou égal à entier2.
  • “entier1 -gt entier2” : vrai si entier1 est strictement supérieur à entier2.
  • “entier1 -le entier2” : vrai si entier1 est inférieur ou égal à entier2.
  • “entier1 -lt entier2” : vrai si entier1 est strictement inférieur à entier2.
  • “entier1 -ne entier2” : vrai si entier1 est différent de entier2.
Tests sur les chaines de caractères

Les chaines doivent être entourées par des guillemets.

  • “-n “chaîne”” : vrai si la chaîne n’est pas vide.
  • “-z “chaîne”” : vrai si la chaîne est vide.
  • “”chaine1” = “chaine2″” : vrai si les deux chaînes sont identiques.
  • “”chaine1” != “chaine2″” : vrai si les deux chaînes sont différentes.
Les combinaisons de tests

Les combinaisons de tests sont utilisées quand on doit faire plusieurs tests simultanément, c’est à dire, quand on doit répondre à plusieurs conditions.

On utilise les opérateurs && et || comme dans les commandes composées. L’opérateur ! sert à inverser la condition.

  • SI test ALORS commandes FIN : exécute les commandes si test est VRAI
  • SI ! test ALORS commandes FIN : exécute les commandes si test est FAUX
  • SI test1 && test2 ALORS commandes FIN : exécute les commandes si test1 ET test2 sont vrais tous les deux
  • SI test1 -a test2 ALORS commandes FIN : pareil de précédemment, avec une autre notation
  • SI test1 && ! test2 ALORS commandes FIN : exécute les commandes si test1 est VRAI ET test2 est FAUX
  • SI test1 || test2 ALORS commandes FIN : exécute les commandes si test1 OU test2 sont VRAIS
  • SI test1 -o test2 ALORS commandes FIN : pareil de précédemment, avec une autre notation
  • SI ! { test1 || test2 } ALORS commandes FIN : exécute les commandes si NI test1 NI test2 sont VRAIS


 

EXERCICES

Le script demande une note ,et il renvoi ceci :

  • “Autiste” si la note est entre 16 et 20
  • “A” lorsqu’elle est entre 14 et 16
  • “B” si la note est entre 12 et 14
  • “C” si la note est entre 10 et 12
  • “D” si la note est inférieur à 10

 

Les variables utilisateur

Ce chapitre présente les fonctionnalités qui composent les bases de la programmation shell.

Le shell permet de définir ou redéfinir des variables qui conditionnent l’environnement de travail de l’utilisateur. Il est également possible de définir d’autres variables, dites variables utilisateur, qui vont permettre de stocker des informations qui seront nécessaires durant l’exécution d’un script.

1. Nommer une variable

Voici les règles à utiliser pour attribuer un nom à une variable :

  • le premier caractère fait partie de l’ensemble [a-zA-Z_] ;
  • les caractères suivants sont pris dans l’ensemble [a-zA-Z0-9_].

2. Définir une variable

Une variable est définie dès qu’elle est initialisée. Le contenu d’une variable est considéré par le shell comme une suite de caractères.

a. Affecter une chaîne de caractères à une variable

Exemples

$ var1=mot1
$ echo $var1
mot1
$
PUCE.png

Il ne faut pas mettre d’espace autour du symbole d’affectation : dans l’exemple suivant, le shell interprète var1 comme la commande à lancer, = et mot1 comme les deux arguments de la commande var1. Autrement dit, il n’interprète pas le signe = comme symbole d’affectation.

p128.png

b. Affecter une chaîne de caractères contenant au moins un espace

L’espace doit être protégé car c’est un caractère spécial du shell (séparateur de mots sur la ligne de commande).

Exemples

$ var2=’mot1 mot2 mot3’ #CORRECT
$ echo $var2
mot1 mot2 mot3
$ var2=mot1 mot2 mot3 #INCORRECT 
ksh: mot2:  not found
$

c. Variable indéfinie

Une variable qui n’a jamais été initialisée est vide.

PUCE.png

L’utilisation d’une variable vide n’est pas considérée comme une erreur en shell.

Exemple

$ echo $vide

$

d. Retirer la définition d’une variable

La commande interne unset permet de retirer la définition d’une variable.

Exemple

Définition d’une variable var :

$ var=12
$ echo $var
12

Elle apparaît dans la liste des variables définies au niveau du shell :

$ set | grep var
var=12

La définition de la variable est retirée :

$ unset var

La variable est indéfinie :

$ echo $var

$ set | grep var
$

e. Isoler le nom d’une variable

Il faut faire attention en concaténant le contenu d’une variable et d’une chaîne de caractères à ce que le shell interprète correctement le nom de la variable.

Exemple

Pour le shell, le caractère _ fait partie du nom de la première variable :

 

$ fic=resu
$ datejour=20110117
$ newfic=$fic_$datejour
$ echo $newfic
20110117

Pour le shell, la première variable se nomme fic_ (puisque le caractère souligné est autorisé à l’intérieur d’un nom de variable !). Celle-ci est donc substituée par sa valeur (donc vide !), puis concaténée avec le contenu de la variable datejour.

Pour faire comprendre au shell quels sont les caractères qui font partie du nom de la variable, il faut entourer le nom de cette dernière avec des {}.

Exemple

$ fic=resu
$ datejour=20110117
$ newfic=${fic}_$datejour
$ echo $newfic
resu_20110117

3. Substitution de variables

Le shell offre la possibilité d’attribuer une valeur par défaut aux variables non initialisées, ou au contraire, initialisées.

Expression ${variable:-valeur}

  • Si la variable n’est pas vide, l’expression est substituée par le contenu de celle-ci.
  • Si la variable est vide, l’expression est substituée par valeur.

Exemple

$ fic=/tmp/christie.log
$ echo "Le fichier traite sera: ${fic:-/tmp/default.log}"
Le fichier traite sera: /tmp/christie.log
$ unset fic
$ echo "Le fichier traite sera: ${fic:-/tmp/default.log}"
Le fichier traite sera: /tmp/default.log
$ echo $fic

$

Expression ${variable:=valeur}

  • Si la variable n’est pas vide, l’expression est substituée par $variable.
  • Si la variable est vide, variable est affectée avec valeur et l’expression est substituée par valeur.

Exemple

$ fic=/tmp/christie.log
$ echo "Le fichier traite sera: ${fic:=/tmp/default.log}"
Le fichier traite sera: /tmp/christie.log
$ echo $fic
/tmp/christie.log
$ unset fic
$ echo "Le fichier traite sera: ${fic:=/tmp/default.log}"
Le fichier traite sera: /tmp/default.log
$ echo $fic
/tmp/default.log
$

Expression ${variable:+valeur}

  • Si la variable n’est pas vide, l’expression est substituée par valeur.
  • Si la variable est vide, l’expression est substituée par $variable, donc vide.

Exemple

$ a=1
$ echo "Expression : ${a:+99}"
Expression : 99
$ unset a
$ echo "Expression : ${a:+99}"
Expression :
$

${variable:?message}

  • Si la variable n’est pas vide, l’expression est substituée par $variable.
  • Si la variable est vide, le shell affiche le nom de la variable suivie de la chaîne de caractères message.
PUCE.png

Si la variable est vide et que cette commande est placée dans un script shell, celui-ci affiche le message et se termine immédiatement.

Exemple

La variable var est vide :

$ echo $var

$ echo ${var:?"var non definie"}
bash: var: var non definie

Message par défaut :

$ echo ${var:?}
bash: var: parameter null or not set

Définition de la variable var :

$ var=definie
$ echo ${var:?"var non definie"}
definie
$






Sources :Eni .Site du Zéro

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Installer et Configurer 2012 Server

Capture d’écran 2015-06-16 à 10.46.34

 

VERSIONS : Les informations essentielles

  • Edition Standard
  • Edition Datacenter
  • Edition Foundation
  • Edition Essential

 

Edition Standard

  • 4 To de Ram Max
  • Inclus 2 licences Hyper-V
  • La plupart des rôles

 

Edition Datacenter

  • Jusqu’a 640 Coeurs
  • 4 To de Ram Max
  • Nombre Illimité de Machines Hyper-V
  • Fonctionnalités de Cluster

 

Edition Foundation

  • Ne peut être jointe à un Domaine
  • Un seul processeur
  • 32 Go de Ram Max
  • Petite Entreprise
  • Nombre limité de Rôles

 

Edition Essential (Remplacante des Versions SBS)

  • 25 Utilisateurs Max
  • 64 Go de Ram Max
  • Pas de Hyper-V
  • Pas de Cluster

 

Les Nouveautés marquantes dans les rôles de 2012 Server:

  • Nouveau Gestionnaire de Serveur => Soit gérer un serveur, soit plusieurs Serveurs.
  • Fonctionnalité : Expérience Windows Server Essential
  • Fonctionnalité :WDS amélioré ==> Déploiement Windows (RIS)
  • Fonctionnalité :WSUS amélioré et intégré d’origine

 

Les Nouveautés marquantes dans les Fonctionnalités de 2012 Server (42 Fonctionnalités)

  • Clustering avec basculement
  • Equilibrage de Charge

 

Rappels des prérequis pour l’installation d’un AD:

  • Serveur Windows supportant ADDS
  • IP Fixe
  • Nom de Domaine valide
  • Formatage NTFS

Rappels Fondamentaux AD

Capture d’écran 2015-06-16 à 10.28.39

Capture d’écran 2015-06-16 à 10.29.01

Capture d’écran 2015-06-16 à 10.29.17

Capture d’écran 2015-06-16 à 10.29.30

Capture d’écran 2015-06-16 à 10.34.32

Rappels sur les Maîtres D’opérations (FSMO)

Capture d’écran 2015-06-16 à 10.49.13

Capture d’écran 2015-06-16 à 10.51.51

Capture d’écran 2015-06-16 à 10.55.27
Source Microsoft

 

Rappels sur les Stratégies de groupe (GPO)

Capture d’écran 2015-06-16 à 11.21.32

Capture d’écran 2015-06-16 à 11.23.16

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Stop motion and light painting

Stop motion and light painting

Hexanet Datacenter

Image de prévisualisation YouTube

Voici la video de ‪#‎stopmotion‬ en ‪#‎lightpainting‬ que j’ai réalisé pour célébrer l’inauguration du ‪#‎Datacenter‬ de ‪#‎Hexanet‬ . Elle est composée de 800 images en longue exposition non retouchées.
Merci au PDG d’HEXANET, Jean-François Collard, de m’avoir fait confiance et d’avoir mis en avant notre Art Visuel devant ses clients, et les élus de la région.
Merci aux personnels d’astreinte de Hexanet de m’avoir permis des horaires décalées..
Merci à Thomas Grivet qui m’a assisté lors de toutes les prises de vue.
N’hésitez pas à la partager sa musique est libre de droit.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Intro Shell RARE C5 “La piscine”

La piscine est peu profonde si on y pénètre par le bon côté.. A vrai dire c’est même une pataugeoire.
Par contre pour aller là où vous n’avez pas pied il faut savoir nager ou être équipé..


 

EXO 1.1

  1. Ouvrez une session en mode terminal. Tapez votre nom et votre mot de passe
  2. Quel est le prompt utilisé ?
  3. Affichez le nom de votre shell à l’aide d’une variable
  4. Ouvrez une deuxième session en mode terminal.. Connectez vous en tant que root
  5. Afficher le shell de root à l’aide d’une variable

EXO 1.2

  1. Affichez la liste des utilsateurs qui utilise comme shell de connexion le : /bin/bash
  2. Affichez leurs nombres
  3. Revenez sur la première console et optez pour le shell “sh” que se passe t’il ?
  4. Répétez l’étape précédent avec ksh. Que remarquez-vous ?
  5. Revenez à votre shell de départ
  6. Affichez le shell de connexion de root tout en restant sous votre identité
  7. En tant que root créez un utilisateur user2 et affectez-lui le /bin/sh comme shell de connexion
  8. Ouvrez une console et connectez-vous en tant que user2

EXO 1.3

  1. Affichez la liste des fichiers de votre répertoire courant sans explorer les sous répertoires
  2. Affichez les fichiers cachés de votre répertoire courant
  3. Affichez de maniére récursive, les caractéristiques de tous les fichiers de votre répertoire courant.
  4. Créez un répertoire nommé : Repertoire
  5. Copiez le fichier /etc/passwd dans Repertoire
  6. Renommez le fichier passwd en password
  7. Supprimez le fichier password
  8. Supprimez le dossier Repertoire
  9. Affichez le contenu du fichier /etc/group
  10. Afichez le nombre de lignes du fichier /etc/passwd
  11. Triez le fichier /etc/passwd et stockez le résultat dans un fichier nommé password dans votre répertoire courant.
  12. Affichez les 5 premières lignes du fichier /etc/group

Exo 1.4

  1. Affichez la liste des utilisateurs connectés sur le système
  2. Changez temporairement d’identité et devenez root
  3. Recherchez la chaine de caractères root dans le fichier /etc/passwd.récupérez le résultat dans un fichier tout en l’affichant sur l’écran
  4. Recherchez dans le répertoire / tous les fichiers dont le nom contient la chaine sh
  5. Affichez en Ko la taille totale des fichiers de votre répertoire courant
  6. Affichez des informations sur l’utilisation de l’espace disque de votre système de fichier /.
  7. Affichez des informations sur le contenu des fichiers suivants:
  • /etc/passwd
  • /etc/init.d
  • /bin/bash
  • /bin/sh
  • /etc/init.d/crond

EXO 1.5

  1. Sur une fenêtre console, lancez l’environnement sh
  2. Lancez les commandes suivantes: alias, history, logout
  3. Relancez les commandes précédentes en ksh puis en bash
  4. Essayez de rappeler ces commandes dans les trois environnements shell. Que constatez-vous ?

Alors vous êtes-vous noyé dans la pataugeoire ?

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Remise Diplômes CESI EXIA REIMS 2014

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Intro manipulation Shell #RARE

 

Exo 1 Déplacements dans une arborescence de répertoires et listage du contenu

  • Quel est votre répertoire courant ? Placez-vous dans votre répertoire principal ou bien la racine (si ce n’est pas déjà le cas) Affichez le contenu de votre répertoire principal

 

  • Utilisation de l’aide en ligne :
    consultez le manuel en ligne pour voir les différentes options de la commande ls
  • Regardez le contenu du premier niveau de l’arborescence Unix

 

Exo 2 Création et manipulation de répertoires

  • Replacez-vous dans votre répertoire principal
    Créez un répertoire d’exercice de nom ex_unix
  • Descendez dans ce répertoire
    créez-y deux sous-répertoires dir1 et dir2

  • Déplacez-vous dans le répertoire dir2 Créer le fichier fich

  • Déplacez-vous dans le répertoire dir2
    créé précédemment, déplacez le fichier dans le répertoire dir1

  • Détruisez le répertoire dir2. Opération qui se fait en deux étapes (à moins d’utiliser la commande rm -r) : destruction des fichiers se trouvant dans le répertoire destruction du répertoire proprement dit

Exo3 Manipulation et visualisation de fichiers

  • Créer un fichier 1.txt
    Expérimentez les différentes commandes de visualisation de fichiers-texte que sont : cat, more, head et tail
  • Concaténez tous vos fichiers texte sur un seul fichier de nom visu.txt Vérifiez le résultat en affichant le fichier ainsi créé

  • Faites une copie du fichier visu.txt sous le nom vis2.txt

  • La commande ln permet de réaliser un lien avec un autre fichier ou répertoire.
    Créez un lien pour le fichier fichier1

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

REVISION IOS CISCO #TRT #CRC3

 

Commandes d’informations

La commande show

show running-config     Affiche la con guration courante
show startup-config     Affiche la con guration en memoire
show interface nomInterface Affiche la con guration de l’interface
show ip interface brief  Affiche une vue d’ensemble des interfaces
show ip protocols Affiche les protocoles de routage
show ip route Affiche la tables de routage
show ip access-lists Affiche les ACLs
show ip nat Affiche les translations NAT
show ip dhcp binding Affiche les reservations DHCP
show version Affiche la version d’IOS

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Formation Photo “Light Painting” chez HL STUDIO à Reims

Le light painting Créatif

Peindre avec la lumière

Objectifs : Apprendre à contrôler le techniques nécessaires pour peindre avec la lumière

hlstu

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

CESI REIMS Millésime 2012/2013

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Formation Light Painting à partir de 49 euros

Télécharger (PDF, 7.02Mo)

Conditions:
Se munir de son appareil photo (Reflex et Bridge capable de faire un temps de pause d’au moins 15 secondes) et si possible d’un pied si vous en avez un .

N’hésitez à en parler à vos amis et contactez-moi si vous voulez plus d’explications ou de détails
Pour vos amis : tontonfred@me.com
Enjoy !!

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Scénario 1 #RARE

Une entreprise est dans l’obligation de migrer 2 serveurs 2003 R2 vers 2008 R2

Il ya un contrôleur de domaine et un contrôleur de domaine supplémentaire .Le contrôleur de domaine catalogue globale est conservé car sa configuration matériel supporte 2008 R2 .Celui-ci deviendra contrôleur de domaine supplémentaire. Et un nouveau serveur deviendra contrôleur de domaine (catalogue globale).

  • Le réseau est mono domaine
  • Ne pas oublier de maquetter un client Windows 7
  • Les serveurs sont également serveurs de fichiers avec ou sans tolérances de pannes
  • Ils n’ont pas de rôles  WINS , DHCP

Il existe différentes méthodes pour migrer ceux ci..Par exemple avec ou sans rupture de production .etc…

Vous allez effectuer un travail d’analyse et de recherche pour décrire à vos yeux la meilleure solution de migration pour ce cas…

Pour jeudi j’attends de vous une méthode de migration sur papier ou électronique en décrivant chaque étape dans le détail et en vous disant que cette méthode pourra être utilisée par des collaborateurs ( n’oubliez pas de prendre le recul nécessaire d’un responsable administrateur ..)

Même si les serveurs sont déclarés “compatibles” dans le scénario ne pas omettre la partie teste de compatibilité matériel. Pour fabriquer cette méthode de migration vous devez tenir compte de tous les aspects, comme par exemple l’aspect technique , l’aspect méthodologie, l’aspect organisationnel et surtout les répercutions sur l’entreprise au moment de cette migration.

L’intérêt de cet exercice et de mettre en place une méthodologie de travail qui doit couvrir tous les aspects de votre futur métier .. Vous serez évalué sur l’ensemble des aspects à prendre en compte. Pour atteindre la notation maximale il faudra couvrir tous les aspects.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Configuration DNS Serveurs Microsoft #rappels #RARC5

#RARE

dns4

Concernant les différentes conversations avec certaines personnes au niveau de DNS , je confirme bien que Microsoft préconise de configurer les serveurs comme étudié en cours.C’est à dire avec le croisement, et la seconde position …Ceci permet d’avoir 0 problème au niveau de l’analyse de rôles ..De plus aucun phénomène de ralentissement n’est constaté sur nos serveurs de clients au niveau des requêtes DNS…

Toutefois dans la formation officielle de Microsoft sur les Serveurs 2012 la boucle locale refait son apparition dans les configurations. Le fait de mettre cette adresse fonctionne aussi biensûr sur 2008 mais génère des warnings dans l’analyse de rôle … (A tester sur 2012)

Attention Rien a voir avec les paramètres de redirecteur ..

A bon entendeur bisouxxx bye bye ..

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Fondamentaux Active Directory #RARE #RAPPELS

activedirectory

 

 

RAPPELS:

Active Directory est le service d’annuaire de Microsoft intégré aux versions serveur de Windows.

Historiquement, Microsoft n’avait pas de service d’annuaire et beaucoup d’entreprises utilisaient le NDS de Novell.

Ce service d’annuaire est basé sur le protocole le plus connu du domaine : LDAP.

Ce protocole fonctionnant en TCP/IP, Microsoft a du utiliser cette pile de protocoles en standard et faire reculer au second plan ses protocoles historiques : Netbios, Wins, etc.

LDAP:

L’annuaire LDAP regroupe tous les objets dans un arbre.

  • – La racine de cet arbre est le domaine (DNS).
  • – Les branches sont des unités d’organisations (pas des objets).
  • – Les feuilles sont des objets (utilisateurs, groupes, ordinateurs, …).

adtecharbreCa c’est la structure historique de LDAP

Voir Slides Fred Structure Logique et physique de l’AD

Rôles FSM0 : (Flexible single master operation)

  • Maître d’attribution de noms de domaines : Responsable de l’ajout/suppression des noms de domaines. Unique au sein de la forêt
  • Maître de schéma : Responsable du schéma d’annuaire LDAP. Unique au sein de la forêt
  • Maitre RID : Distribue les identifiants uniques aux objets de l’annuaire .Unique au sein d’un domaine
  • Maitre d’infrastructure : Gère les liens entre les utilisateurs et leurs groupes.Unique au sein d’un domaine
  • Emulateur CPD : Permet d’émuler le rôle de PDC et réplique les changements de mots de passe utilisateurs.Unique au sein d’un domaine

Catalogue Global:

Dans un parc contenant plusieurs contrôleurs de domaines, les serveurs de catalogue global ont une copie complète des informations de tous les contrôleurs de domaine.

Il y a toujours au moins un CG dans une forêt. Le premier serveur à être installé dans une forêt est forcément un CG.

Ainsi, si un utilisateur de nancy.cesi.fr veut se connecter sur le site de Reims (reims.cesi.fr) et que le serveur de Reims n’est pas un CG, il devra contacter son CG pour obtenir les informations du compte utilisateur.

 

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Sécurisation d’un SI nomade #TRT #VEILLETECHNO

640-PX-ARTICLE

 

 

Le nomadisme consiste à permettre à un collaborateur de travailler et d’accéder à ses mails, à internet ou à certains documents et applications métier de l’entreprise, quel que soit le lieu où il se trouve (dans la voiture, à l’hôtel, chez-lui, chez un client ou fournisseur etc…).
On parle aussi de “Mobilité connectée” et il peut en découler de la “mobilité virtuelle“.
|
Quels sont les équipements informatique liés au “Nomadisme” ?
|
# Téléphone cellulaire
|
# Clé USB
|
# PORTABLE
    > fourni par l’entreprise
    > PERSO
|
# PC
    > MAISON
    > Entreprise perso
|
# Matériel d’interconnexion
    > modem
    > routeur
    > clé 3G
|
# Tablettes
|
La pratique du nomadisme présente des avantages et des inconvénients. Quels sont-ils ?
|
# AVANTAGES
– flexibilité de l’utilisation du SI (système d’information)
– amélioration des performances de l’entreprise
– amélioration du #TCO (Total Cost of Ownership)
– amélioration de la sécurité
– amélioration de la communication
|
# INCONVÉNIENTS
– sécurité du SI
– nuisances physiologiques et psychologiques
– parc hétérogène > compétence
|
Établir la liste des problèmes de sécurité liés au “Nomadisme” ?
|
# authentification
# problème de sécurité autour de la connexion
# vol de matériel
# vol de données
# usurpation d’identité
# attaque
# utilisation perso
# virus, ver, trojan, …
# sauvegarde des données
# synchronisation
|
Établir la liste des mécanismes de sécurité à mettre en place dans le SI ?
|
# mettre en place un système d’authentification chiffré
# firewall / proxy
     > boitier (NETGEAR, ZyXEL, Cisco PIX, NetASQ, …)
# VPN
# jeton “unique” par session
# cadenas, système de câble, formation des utilisateurs au risque de vol de matériel
# système de chiffrement et d’authentification sur une partition, un disque dur, une clé usb, …
# pas de stockage de données sur le matériel nomade
# mise en place d’un système de verrouillage de session automatisé
# éviter les connexions Wi-Fi, préférer les connexions par câble
# stratégie de mot de passe
# système de détection d’intrusion (IDS)
# stratégies (GPO)
# formation des utilisateurs
# antivirus avec stratégie (abonnement, remise en question, …)
# mise en place d’une stratégie de sauvegarde digne de ce nom
   > externalisation
   > protection contre les risques d’incendie
   > coffre fort (ex. : Fichet-Bauche)
   > stratégie dimensionnée à la hauteur du risque
www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Des nouvelles de “Glances” ..

Il y’a environ 2 ans j’avais testé un outil se nommant : “glances”

by nicolargo : “Glances est un logiciel libre (distribué sous licence LGPL) permettant de surveiller votre système d’exploitation GNU/Linux ou BSD à partir d’une interface texte. Glances utilise la librairie libstatgrab pour récupérer les informations de  votre système. Il est développé en langage Python.”

Il remplace de nombreuses commandes et s’avère très pratique.

Depuis le monde de glances s’agrandit et on voit apparaitre les prémices d’un système de surpervision plus complet..

glances1

Et ce week J’ai pu tester non sans mal l’installation de celui-ci sur un mac (avec brew) et l’utilisation d’un mode client serveur avec une toute nouvelle application android .Trop cool et plutôt pratique…

 

Capture du mac:

glances2

Capture Android :

glances3

Je vous invite vivement à l’utiliser lors de vos TD et TP il vous aidera à résoudre certain problème..

Vous pourrez le trouver ici

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Apache vs IIS Points forts / Points Faibles #RARE

apache_logo

Points Forts

  • Gratuité
  • Peu gourmand en ressources matérielles
  • Excellente stabilité
  • Facile à sécuriser nativement
  • Excellent intégration des CMS dominant

 

Points Faibles

  • Installation et administration plus laborieuses (pas d’interface graphique)
  • Pas de support technique (Officiel)

 

IIS7

Points forts

  • Grande simplicité d’installation et d’utilisation
  • Il faut reconnaitre que d’années en années IIS gagne en performance

Points faibles

  • Coût du support technique
  • Plus gourmand en ressources matérielles
  • Pas de solution native pour le sécuriser correctement au niveau réseau (Firewall)
  • Difficile d’intégrer les CMS dominants

Installation

http://technet.microsoft.com/fr-fr/library/cc771209.aspx

 

 

Si l’on souhaite confier à IIS un grand site Web ou un grand Intranet, la facture pour l’achat du matériel adéquat monte beaucoup plus vite que celle d’Apache et de plus la stabilité n’est pas assurée…

Apache quant à lui consomme des ressources matérielles très modestes, et il est irréprochable en termes de fiabilité. De plus, à charge égale il consomme beaucoup moins de ressources matérielles qu’IIS.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Antivirus Windows #COMPARATIFS #RAPPELS

Histoire de remettre quelques pendules à l’heure et de casser certains mythes ..quelques captures d’un comparatif de début 2012 et début 2013 ..

Pour aider les windowsiens à choisir un antivirus…

av1AV2AV3Av4

Sinon la meilleure solution reste ….

De pas utiliser Windows 😉

av5

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Appliquer un quota pour un dossier sous 2008 R2

La gestion des quotas d’origine sous 2008 R2 présente un défaut majeur : Vous n’avez pas la possibilité d’appliquer un quota pour un dossier donné mais pour un volume.

Pour palier à ceci il faut ajouter le service de rôle ” Gestionnaire de ressources du serveur de fichier” sur le rôle serveur de fichier.

quota1Il ne vous reste plus qu’a créer un quota sur le dossier désiré.

quota2

Attention cette fois-ci on ne le croise pas avec un utilisateur..Implicitement celui-ci sera concerné grâce à sa permission d’accès.

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Prestashop, TECHNICAL ERROR: unable to add the product.

Lors de l’ajout d’un produit dans le panier, une alerte mentionne :

TECHNICAL ERROR :unable to add the product
Détail : Error thrown : Object XML HttpRequest
Text status error

la solution, avec utilisation d’un client ftp

dans le dossier classes/FrontController.php, remplacer la ligne (253) :
‘content_dir’ => $protocol_content.Tools::getServerName()._PS_BASE_URI_,

par cette ligne :
‘content_dir’ => $protocol_content.Tools::getHttpHost()._PS_BASE_URI_,

pensez à vider le cache smarty aprés cette modification…

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

To @Coco ;)

①②③④⑤⑥⑦⑧⑨⑩⑪⑫⑬⑭⑮⑯⑰⑱⑲⑳ ⒶⒷⒸⒹⒺⒻ ⒼⒽⒾⒿⓀⓁ ⓂⓃⓄⓅⓆⓇ ⓈⓉⓊⓋⓌⓍ ⓎⓏ ⓐⓑⓒⓓⓔⓕ ⓖⓗⓘⓙⓚⓛ ⓜⓝⓞⓟⓠⓡ ⓢⓣⓤⓥⓦⓧ ⓨⓩ
(⊙▂⊙✖ )(づ  ̄ ³ ̄)づ ( c//”-}{-*\\x)(-’๏_๏’-)(◐ o ◑ )(⊙…⊙ )๏[-ิ_•ิ]๏(•ิ_•ิ)\(•ิ_•ิ\) (/•ิ_•ิ)(︶︹︺)あぃ£Ю〓§♤♥▶¤๑⊹⊱⋛⋌⋚⊰⊹ ๑۩۩.. ..۩۩๑ ๑۩۞۩๑ ✲ ❈ ✿ ✲ ❈ ➹ ~.~ ◕‿- ❣ ✚ ✪ ✣ ✤ ✥ ✦❉ ❥ ❦ ❧ ❃ ❂ ❁ ❀ ✄ ☪ ☣ ☢ ☠ ☭ღღღ ▶ ▷ ◀ ◁ ☀ ☁ ☂ ☃ ☄ ★ ☆ ☇ ☈ ⊙ ☊ ☋ ☌ ☍ⓛⓞⓥⓔ๑•ิ.•ั๑ ๑۩۞۩๑ ♬✿ ☉♡ ♢ ♣ ♤ ♥ ♦ ♧ ♨ ♩ ✙✈ ✉ ✌ ✁ ✎ ✐ ❀ ✰ ❁ ❤ ❥ ❦❧ ➳ ➽ εїз℡❣·۰•●○●ゃōゃ♥ ♡๑۩ﺴ ☜ ☞ ☎ ☏♡ ⊙◎ ☺ ☻✖╄ஐﻬ ► ◄ ▧ ▨ ♨ ◐ ◑ ↔ ↕ ▪ ▫ ☼ ♦ ▀ ▄ █▌ ▐░ ▒ ▬♦ ◊ ◦ ☼ ♠♣ ▣ ▤ ▥ ▦ ▩ ◘ ◙ ◈ ♫ ♬ ♪ ♩ ♭ ♪ の ☆ → あ ぃ £ ❤ ❁ ❀ ✿ ✾ ❃ ✺ ❇ ❈ ❊ ❉ ✱ ✲ ✩ ✫ ✬ ✭ ✮ ✰ ☆ ★ ✪ ¤ ☼ ☀ ☽ ☾ ❤ ♡ ღ☻ ☺ ❂ ◕ ⊕ ☉ Θ o O ♋ ☯ ㊝ ⊙ ◎ ◑ ◐ ۰ • ● ▪ ▫ 。 ゚ ๑ ☜ ☞ ☂ ♨ ☎ ☏▶ ▷ ◀ ◁ ☀ ☁ ☂ ☃ ☄ ★ ☆ ☇ ☈ ☉ ☊ ☋ ☌ ☍ ☑ ☒☢ ☸ ☹ ☺ ☻ ☼ ☽ ☾ ♠ ♝ ♞♯♩♪♫♬♭♮ ☎ ☏ ☪ ♈ ♨ ºº ₪ ¤ 큐 « »™ ♂✿ ♥ の ↑ ↓ ← → ↖ ↗ ↙ ↘ ㊣ ◎ ○ ● ⊕ ⊙ ○  △ ▲ ☆ ★ ◇ ◆ ■ □ ▽ ▼ § ¥〒 ¢ £ ※ ♀ ♂ © ® ⁂ ℡ ↂ░ ▣ ▤ ▥ ▦ ▧ ✐✌✍✡✓✔✕✖ ♂ ♀ ♥ ♡ ☜ ☞ ☎ ☏ ⊙ ◎ ☺ ☻ ► ◄ ▧ ▨ ♨ ◐ ◑ ↔ ↕ ♥ ♡ ▪ ▫ ☼ ♦ ▀ ▄ █ ▌ ▐ ░ ▒ ▬ ♦ ◊ ◘ ◙ ◦ ☼ ♠ ♣ ▣ ▤ ▥ ▦ ▩ ◘ ◙ ◈ ♫ ♬ ♪ ♩ ♭ ♪ ✄☪☣☢☠㊊㊋㊌㊍㊎㊏ ㊐㊑㊒㊓㊔㊕㊖㊗㊘㊜㊝㊞㊟㊠㊡㊢㊣㊤㊥㊦㊧㊨㊩㊪㊫㊬㊭㊮㊯㊰✗✘✚✪✣✤✥✦✧✩✫✬✭✮✯✰ ✱✲✳❃❂❁❀✿✾✽✼✻✺✹✸✷ ✶✵✴❄❅❆❇❈❉❊❋❖☀☂☁ 【】┱ ┲ ❣ ✪ ✣ ✤ ✥ ✦ ❉ ❥ ❦ ❧ ❃ ❂ ❁ ❀ ✄ ☪ ☣ ☢ ☠ ☭ ♈ ➸ ✓ ✔ ✕ ✖ .: ◢ ◣ ◥ ◤ ▽ ▧ ▨ ▣ ▤ ▥ ▦ ▩ ◘ ◙ ▓ ▒ ░ ™ ℡ 凸 の ๑۞๑ ๑۩ﺴ ﺴ۩๑ o(‧”’‧)o ❆ べò⊹⊱⋛⋋ ⋌⋚⊰⊹ ⓛⓞⓥⓔ ☀ ☼ ☜ ☞ ⊙® ◈ ♦ ◊ ◦ ◇ ◆ εїз❃❂❁❀✿✾✽✼✻✺✹✸✷ ✶✵✴❄❅❆❇❈❉ ❊❋❖❤❥❦❧↔ ↕ ▪ → ︷╅╊✿ (¯`•._.• •._.•´¯)(¯`•¸•´¯) ❤`•.¸¸.•´´¯`•• .¸¸.•´¯`•.•●•۰• ••.•´¯`•.•• ••.•´¯`•.••—¤÷(`[¤* *¤]´)
๑•ิ.•ั๑ ๑۩۞۩๑ ♬✿.。.:* ★ ☆ εїз℡❣·۰•●○●ōゃ ♥ ♡๑۩ﺴ ☜ ☞ ☎ ☏♡ ⊙◎ ☺ ☻✖╄ஐﻬ ► ◄ ▧ ▨ ♨ ◐ ◑ ↔ ↕ ▪ ▫ ☼ ♦ ▀ ▄ █▌ ▐░ ▒ ▬♦ ◊ ◦ ☼ ♠♣ ▣ ▤ ▥ ▦ ▩ ◘ ◙ ◈ ♫ ♬ ♪ ♩ ♭ ♪ の ☆ → あ ぃ £ ❤# @ & * ❁ ❀ ✿ ✾ ❃ ✺ ❇ ❈ ❊ ❉ ✱ ✲ ✩ ✫ ✬ ✭ ✮ ✰ ☆ ★ ✪ ¤ ☼ ☀ ☽ ☾ ❤ ♡ ღ☻ ☺ ❂ ◕ ⊕ ☉ Θ o O ♋ ☯ ㊝ ⊙ ◎◑ ◐ ۰ • ● ▪ ▫ 。 ゚ ๑ ☜ ☞ ☂ ♨ ☎ ☏ × ÷ = ≠ ≒ ∞ ˇ ± √ ⊥▶ ▷ ◀ ◁ ☀ ☁ ☂ ☃ ☄ ★ ☆ ☇ ☈ ☉ ☊ ☋ ☌ ☍ ☑ ☒☢ ☸ ☹ ☺ ☻ ☼ ☽ ☾ ♠ ♡ ♢ ♣ ♤ ♥ ♦ ♧ ♨ ♩ ✙ ✈ ✉ ✌ ✁♝ ♞♯♩♪♫♬♭♮ ☎ ☏ ☪ ♈ ♨ ₪ ™ ♂✿ ♥ の ↑ ↓ ← → ↖ ↗ ↙ ↘ ㊣ ◎ ○ ● ⊕ ⊙ ○  △ ▲ ☆ ★ ◇ ◆ ■ □ ▽ ▼ § ¥ 〒 ¢ £ ※ ♀ ♂ &⁂ ℡ ↂ░ ▣ ▤ ▥ ▦ ▧ ✐✌✍✡✓✔✕✖ ♂ ♀ ♥ ♡ ☜ ☞ ☎ ☏ ⊙ ◎ ☺ ☻ ► ◄ ▧ ▨ ♨ ◐ ◑ ↔ ↕ ♥ ♡ ▪ ▫ ☼ ♦ ▀ ▄ █ ▌ ▐ ░ ▒ ▬ ♦ ◊ ◘ ◙ ◦ ☼ ♠ ♣ ▣ ▤ ▥ ▦ ▩ ◘ ◙ ◈ ♫ ♬ ♪ ♩ ♭ ♪ ✄☪☣☢☠░ ▒ ▬ ♦ ◊ ◦ ♠ ♣ ▣ ۰•● ❤ ●•۰► ◄ ▧ ▨ ♨ ◐ ◑ ↔ ↕ ▪ ▫ ☼ ♦♧♡♂♀♠♣♥❤☜☞☎☏⊙◎ ☺☻☼▧▨♨◐◑↔↕▪ ▒ ◊◦▣▤▥ ▦▩◘ ◈◇♬♪♩♭♪の★☆→÷¤——(•·÷[ ]÷·•)—

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Sondage Licence Globale le retour …

Encore de retour je relance la question et le débat.

La licence globale est une proposition française visant à légaliser les échanges non-commerciaux de contenus audiovisuels à travers Internet, en contrepartie d’une rétribution forfaitaire redistribuée aux ayants droit, proportionnellement à la densité de téléchargement que leurs œuvres ont suscité.
Tout ceci n’inclut pas les logiciels.

En gros c’est : 5 € par abonné et par mois…

Pour vous faire une idée.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Licence_globale
http://www.framasoft.net/article5097.html
http://medialab.sciences-po.fr/controversies/2011/ecole_com/licence_globale/

[lasonde sd_id=”2709″]

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF